Suivre

Je pose la question là… pourquoi, hein pourquoi, en matière de communication et relations sociales serait-ce en permanence à moi de m’adapter pour me mettre sur la même fréquence ou canal que l'autre ?

Parce que c'est épuisant… pourquoi l'effort n'est-il pas réciproque ?

Après tout, si il semble que je sois différent de la norme… on devrait plutôt s'adapter à mon « handicap ». Le mot est choisit.

· · Web · 1 · 0 · 0

@Natouille
J'ai un premier problème je comprend et réfléchi très vite.
Ensuite j'ai peu de filtre, je pense, je dis.
Souvent, très souvent, en face ça interprète mal. Et surtout j'ai un ou deux métros d'avance sur les autre, donc ça m'agace de pas avancer à la même vitesse.
Et ça m'épuise de devoir essayer de décoder, d'ailleurs souvent je ne décode pas, les signaux non verbaux en face.
Je me demande si je ne serais pas un poils neuro-atypique… 😉
Pas pour rien que j'aime bien travailler seul…

@Natouille

Il y a une minorité de personne (des filles d'ailleurs) dans mon entourage professionnel que je ne peux ignorer ou évité qui a visiblement fait l'effort d'ajuster sa fréquence avec la mienne.
Avec ces personnes ça se passe très bien.

Avec les autres… on me reproche en permanence la mauvaise communication.
Et ça, ça m'épuise de devoir être le seul à remettre en question et faire l'effort de synchronisation.

Voilà, c'est dit. 😉

@Natouille

En fait et plus l'age avance, plus ça prend de l'ampleur, j'ai l'impression d'être en décalage permanent avec les reste des "gens" avec qui je dois (ceux que je n'ai pas choisit dans mon cercle proche) côtoyer et avec qui je dois collaborer.

Et là, ça devient vraiment épuisant, mais vraiment d’essayer de se mettre au niveau (rien de péjoratif dans ce propos) ou plutôt me recaler.

C'est trop souvent, de mon ressenti, à sens unique l'effort à produire.

@gegeweb @Natouille Tiens, je comprends tout à fait ça. Sauf qu’au contraire, moi ça m’a demandé moins d’effort avec le temps, parce que j’ai réussi à ajuster mon « niveau » global (et faire le décodage de façon automatique/par réflexe, même si c’est toujours relativement conscient), avec de l’aide. Et désormais ça s’améliore constamment sans aide.

C’est principalement au lycée et post-bac que certaines personnes ont fait de gros efforts pour m’obliger à en faire aussi, et ça a bien aidé (c’était une période épuisante. Mais à cette époque j’avais la chance de pouvoir appliquer une technique simple : si je suis pas sûr du résultat, je me contentais de la fermer. Et j’avais la chance d’être entouré de personnes qui excusait tous mes écarts quand je me loupais).

Je me doute que si tu es encore comme ça dans la vie active, c’est compliqué, parce qu’on exige de toi une réponse…

Également, du point de vue extérieur, j’étais un connard qui est devenu quelqu’un de normal. Donc l’un dans l’autre, je comprends que l’effort ne soit pas toujours fait en face : qui a envie d’aider un connard ?

Je pense qu’il faudrait te rapprocher des personnes qui ont fait l’effort de se mettre à ton niveau pour qu’elles t’aident à appliquer un offset constant de ton côté. Je saurais pas dire si c’est vraiment à nous de s’adapter à la société ainsi (devenir plus sociable, moins « con »), ou à la société de mieux nous intégrer de base (comme pour des handicaps). Aujourd’hui je pense que le problème est partagé, étant donné que j’ai réussi à le résoudre de façon convenable en changeant de mon côté. Mais parce que d’autres personnes m’ont soutenu dans cet effort.

@breizh

Ayant quitté le cursus normal au lycée, je n'ai pas eu trop à gérer ça à cette époque.
Vu qu'à l'age le plus critique j'étais déjà plus élève et que je côtoyais des « artistes ».
Dans la sphère privé, aucun problème non plus.

C'est surtout en situation professionnelle que le problème s'accentue (surtout en ce moment) et avec les relations transverses.
Parce qu'avec mes apprentis RAS.
Et l'équipe proche RAS aussi.

@Natouille

@breizh

Bon quand j'aurais réussit à faire taire la partie empathique de ma personnalité, un peu trop remontée à la surface ces dernier temps, ça ira probablement mieux ! ;)

Peut être pas pour les autres, mais pour moi. 😂

Fatigant tout ça !

@Natouille

@gegeweb @Natouille Aaaah, oui. Je vois. Ouais, c’est un autre niveau.

C’est pas toi qui est décalé, c’est eux :-D

Avoir un chef de projet qui fait le relais entre les charretiers que nous sommes et la hiérarchie est pas mal pour ça.

Et ça a l’avantage de pas demander trop d’effort quand c’est pas tous les jours.

Après, sur ce plan je pourrais pas en dire beaucoup plus, ça me pose pas de problème avec la seule hiérarchie que j’ai jamais connue pour le moment.

@breizh

Dans ce qui se préfigure…
Il va y en avoir un chef de projet, ce sera pas moi (tant mieux !).
Bon feeling d'ailleurs.
Et mon ex padawan, jeune Jedi, va prendre le « lead dev » (me demandez pas ce que signifie cette novlangue, j'ai passé le 1/2 siècle !).

On m'a très récemment qualifié de « zèbre », je me doutais bien que j'avais un problème dans ce genre… mais j'ai franchement du mal avec ce truc. 😉

@Natouille

@breizh

Par contre je vais devoir prendre la tête de deux groupes de travaux dans lesquels il va falloir que j'explique et fasse comprendre à un tas de gens des concepts fort simple et logique pour moi, mais complexe en réalité.

Et là… j’angoisse !
Surtout que dans le lot y'a des gens avec qui la com est déjà compliquée !
C'est avec ceux là que j'ai l'impression du sens unique.

Mon principal problème étant un sens aiguë de la réciprocité !

@Natouille

@breizh

Quant-à ma hiérarchie directe :

« pourquoi veux-tu que je m'en mêle ou que j’intervienne, j'ai pas la compétence dans ce(s) domaine(s), donc je te fais confiance à 100% »

Me voilà bien avancé ! 😂

@Natouille

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Stone Ar't Prod Mastodon

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !